Hero Image
4 mai 2021 - 5 mai 2021
Matchmaking Event Stratégies d'accélération en santé

Les Stratégies d'Accélération


En septembre dernier, l’Etat annonçait le lancement du 4ème Programme d’Investissements d’Avenir (PIA4) et indiquait par la même occasion les grandes thématiques, à la fois sectorielles et technologiques, sur lesquelles des investissements stratégiques et prioritaires seront réalisés.

Parmi les 12 Stratégies d’Accélération qui ont ainsi été identifiées et soumises à consultation, 3 concernent plus spécifiquement le secteur de la Santé :



1.Santé numérique

    Le secteur de la santé, à l'instar des autres secteurs économiques, connaît une digitalisation rapide exacerbée par la crise et l'augmentation des données disponibles. C'est une opportunité unique permettant de co-construire avec les citoyens la médecine de demain qui sera personnalisée, préventive, prédictive et participative. Cette stratégie d'accélération, en lien avec le projet ParisSanté Campus annoncé par le Président de la République, soutient ainsi le développement des outils numériques piliers de cette nouvelle médecine (IA, IoT...) pour faire face à trois principaux enjeux : l'efficacité du système de soins, la croissance économique et la souveraineté sanitaire française. En développant les connaissances utiles à la santé numérique du futur et en construisant par la formation la confiance dans l'e-santé, en partageant les risques d'accès au marché et en accompagnant le développement d'un véritable écosystème cohérent, la France se donnera les moyens d'améliorer significativement son système de santé, partout et pour tous.

    Les axes des projets attendus :

    • AXE 1 : Dispositifs médicaux numériques
    • AXE 2 : Collecte et / ou structuration des données de santé
    • AXE 3 : Autres

    Plus d’informations ICI


      2. Biothérapie et Bioproduction des Thérapies Innovantes

              La filière des industries de santé vit une véritable révolution via des médicaments dont les principes actifs sont produits à partir du vivant. L'objectif de la stratégie est de rendre à la France sa place de leader européen en bioproduction pharmaceutique grâce à une politique industrielle et de recherche & innovation en santé offensive. La stratégie vise à favoriser l'émergence de nouvelles technologies ainsi que le passage à l'échelle, des technologies existantes afin d'obtenir un outil de production flexible et adapté aux besoins réglementaires de production des biomédicaments tout en allant vers la diminution du coût d'accès à ces nouveaux produits thérapeutiques. Plusieurs défis ont à ce jour été identifiés : catalyser l'innovation et le développement d'un écosystème français solide, faciliter l'accès au marché des thérapies innovantes, développer l'outil industriel et la production nationale, faire évoluer le système de soin.

              Les axes des projets attendus :

              • AXE 1 : des projets de développement préclinique réglementaire et des essais cliniques de Phase 1 permettant de faire la première démonstration du profil de tolérance (et d’efficacité si possible) de biothérapies innovantes ;
              • AXE 2 : des projets visant à développer ou déployer sur des lignes pilotes des solutions robotiques ou cobotiques innovantes, des solutions physiques (capteurs) et numériques (pilotage, modélisation, industrie 4.0) pour l’USP, le DSP ou encore le CQ, permettant d’améliorer les productions et d’en maîtriser les coûts ;
              • AXE 3 : autres projets prioritaires pour le développement de la filière émanant des réponses aux propositions de projets de la consultation publique lancée en février 2021.

                Plus d’informations ICI



                3. Maladies infectieuses émergentes - menaces nucléaires radiologiques biologiques et chimiques

                  Afin de préparer la France à faire face aux risques susceptibles de provoquer une nouvelle crise sanitaire majeure et d'en limiter les impacts voire de la prévenir, le Gouvernement lance une stratégie nationale d'accélération "Maladies Infectieuses émergentes (MIE) et Menaces Nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (MN)". Cette dernière a pour vocation de permettre à l'Etat de comprendre, de prévenir et de contrôler les phénomènes d'émergence ou de réémergence de maladies infectieuses mais également de lutter contre les menaces nucléaires, radiologiques ou chimiques susceptibles de provoquer des crises sanitaires en incluant dans cette stratégie le champ des scénarios d'exposition intentionnelle ou accidentelle aux agents des menaces biologiques, chimiques, nucléaires, ou radiologiques.

                  Les axes des projets attendus :

                  • AXE 1 : Diagnostic, dépistage et détection de maladies infectieuses émergentes ou réemergentes et de menaces biologiques
                  • AXE 2 : Services et technologies transverses permettant une forte réduction des délais et des coûts de RDI
                  • AXE 3 : Capacités de production
                  • AXE 4 : Autres projets entrant dans le périmètre de la stratégie MIE-MN

                  Plus d’informations ICI


                  Inscription

                  fermé depuis 3 mai 2021

                  Organisé par